Menu
exclusif exclusif
exclusif
RECHERCHER DANS CE SITE
People, Infos, Evénements, Cocktails, Miss, Mannequins, Spectacles, Auto




Indiscrétions
Samedi 11 Février 2023


Réunion La 1ère: le nouveau rédacteur en chef Eric Rayapin sur la sellette, il répond



"Le rédacteur en chef par intérim a débarqué à La Réunion il y a seulement 3 semaines et cumule déjà les maladresses et les dérapages" écrivent les SNRT CGT et SNJ CGT dans un tract. Eric Rayapin est déjà vivement critiqué dans cette missive.



Eric Rayapin "se croit en terrain conquis" selon la CGT
Eric Rayapin "se croit en terrain conquis" selon la CGT

Depuis le 16 janvier, Eric Rayapin est le nouveau rédacteur en chef détaché pour 6 mois de Réunion La 1ère, il a ainsi remplacé Elyas Akhoun, nommé Délégué du Numérique par intérim.

Les deux syndicats CGT sont donc montés au créneau pour dénoncer "les dérapages" du nouveau rédac'chef dans un tract intitulé "Sa Ka Pa Maché", ce qui, en Guadeloupe, île d'où est originaire Eric Rayapin, signifie "Ca va pas du tout".

Il lui est d'abord reproché "le traitement de l’information le jour du nouvel an chinois a été un raté monumental" selon le syndicat. "On est en droit de se poser la question lorsqu'une grave erreur de jugement est commise sur la communauté chinoise de notre île. Le nouveau rédacteur en chef ignore sûrement que nous sommes à La Réunion, et que toutes les communautés ne forment qu’un seul peuple... La CGT rappelle que les Chinois ne sont pas une minorité. Ils méritent un reportage en ouverture du JT.

A l’image d’un commandeur se croyant en terrain conquis, à aucun moment, il s’est intéressé au pays, à notre culture, à la façon de travailler des journalistes, au sein des 3 rédactions. Il ne s’est pas penché sur le contexte concurrentiel dans lequel nous évoluons. Est-il venu en touriste?" Première salve donc contre Eric Rayapin, ne fermez pas le ban.

La CGT lui reproche ensuite de ne faire "aucun effort pour tenter de manager et d’écouter l’ensemble de ses équipes. En conférence de rédaction TV, il a dit: «Je n’ai pas besoin de votre avis». Doit-on comprendre que les journalistes qui connaissent les réalités du terrain n’ont rien à apporter. Convaincu d’avoir la science infuse, le rédacteur en chef veut faire plier les équipes qui doivent obéir aveuglément et sans échanges argumentés...
Doit-on comprendre que nous ne sommes pas une équipe qui joue ensemble pour faire gagner la même antenne?"


Selon la CGT, "des témoignages font état de propos déplacés et inappropriés que la CGT juge inqualifiables pour un manager. Alors, à quoi doit-on encore s’attendre avant la fin de sa mission? La rédaction, toujours sous le choc après plusieurs échanges violents, récemment, mérite mieux.
La rédaction mérite des encadrants compétents qui ont fait leurs preuves, et qui œuvrent pour apaiser les équipes et ressouder une communauté de travail".


Après avoir lu ces propos, le moins que l'on puisse dire c'est que le mandat intérimaire d'Eric Rayapin débute plutôt mal selon les dires de la CGT. A ce rythme et si rien ne change, tiendra-t-il 6 mois? Il nous a répondu.
 

Eric Rayapin affirme qu'il dialogue avec tous les journalistes de Réunion La 1ère
Eric Rayapin affirme qu'il dialogue avec tous les journalistes de Réunion La 1ère

Sans répondre précisément aux critiques formulées dans ce tract, Eric Rayapin a bien voulu nous faire part de sa mission.

"J'ai une feuille de route donné par Paris, validé par la direction régionale. Je suis engagé dans une nouvelle vision éditoriale, je travaille en faveur de tous les supports de Réunion La 1ère. Les critiques font partie de la vie normale d'une rédaction, je n'ai pas le temps pour des polémiques. Je ne suis ni Zorro ni Superman, j'ai 38 ans de métier et l'info je connais.

Hier soir vendredi, on a lancé l'écran tactile avec Jean-Marc Collienne, c'est une nouveauté. Je dialogue avec tous les journalistes de la rédaction, je fais des conférences de rédaction régulières, et je vais organiser deux grands séminaires destinés à améliorer tout ce qui peut l'être et de réaliser un travail efficace afin de tenter de contrer la concurrence.


Quand on tente, on risque d'échouer, mais quand on ne tente rien, on est sûr d'échouer!

Mon arrière-grand-père est né à La Réunion, je n'ai aucun a priori ni d'idées arrêtées sur les uns et les autres. Et je vous confirme que j'irai jusqu'au bout de mon intérim jusqu'au 1er juillet 2023".



Le syndicat est prévenu, Eric Rayapin ne lâchera pas l'affaire. On l'a senti déterminé, les choses vont peut-être s'arranger après échanges et concertation. A suivre

 


[  Lu 1603 fois…  ]













__Publicité__