Menu
exclusif exclusif
exclusif
RECHERCHER DANS CE SITE
People, Infos, Evénements, Cocktails, Miss, Mannequins, Spectacles, Auto




Infos
Vendredi 27 Janvier 2023


Voeux d'Olivier Hoarau: "Le Port a changé de visage et continue à bouger"



C'est à la Friche, un des équipements culturels emblématiques de la Ville du Port, un lieu qui accueille tout au long de l’année des résidences d’artistes et des expositions, qu e le maire Olivier Hoarau, entouré de quelques élu.e.s, a présenté ses voeux à la presse.



Le maire du Port Olivier Hoarau entouré de quelques élu.e.s
Le maire du Port Olivier Hoarau entouré de quelques élu.e.s
En préambule, Olivier Hoarau a précisé que dans le cadre d’un partenariat avec la DAC OI et le Centre National des Arts Plastiques (CNAP), la Friche a vocation à devenir un pôle de référence des arts visuels à dimension régionale. A ce titre, des œuvres monumentales seront également exposées dans le Parc Boisé à partir de mai 2023.


Le maire du Port a commencé par faire le bilan 2022, "une année extrêmement riche et dense à bien des égards", évoquant la partie internationale (la guerre en Ukraine, l'inflation, le réchauffement climatique), l'actualité nationale (élections présidentielle et législatives, la dernière mobilisation contre la réforme des retraites dans l’Hexagone et à La Réunion), et la partie locale (signature de la convention canne 2022-2027, sauvetage d’Air Austral par un pool d’investisseurs locaux).

Olivier Hoarau a ensuite énoncé toutes les réalisations effectuées au Port en 2022 -la liste est longue-, disant surtout sa "satisfaction de constater que 50% de notre programme est d’ores et déjà réalisé et 22% est en cours de réalisation", et insistant sur la bonne santé financière de la collectivité.

"Depuis 2014, nous avons diminué par deux l’endettement de la commune (taux d’endettement de 78% à 42%), nous disposons d’une capacité d’investissement inédite (28 millions d’euros), nos charges courantes sont maîtrisées" dit-il. "Cette bonne situation financière nous permet également de ne pas augmenter les impôts en 2023".

Le maire a rappelé que depuis 2014, Le Port avait changé de visage, devenant "une ville plus dynamique, plus animée et plus agréable à vivre, plus apaisée, avec un taux de délinquance en baisse constante depuis 2017 (-26%), une ville où on réussit... En 2023 nous continuerons sur cette lancée".
 

Olivier Hoarau: "on ne peut pas tolérer les propos racistes ou xénophobes contre nos frères Sri-Lankais..."
Olivier Hoarau: "on ne peut pas tolérer les propos racistes ou xénophobes contre nos frères Sri-Lankais..."


Olivier Hoarau a cité un bon nombre de projets qui vont être réalisés en 2023, en matière d'éducation et de petite enfance, de culture, patrimoine et sport, d'amélioration du cadre de vie, de sécurité et de services de proximité, de solidarité, d'aménagement du territoire et de logement. Il serait fastidieux de tout citer.
 
En ce qui concerne la dynamisation du centre-ville, le maire a confirmé les points suivants:
- le développement d’un réseau d’ambassadeurs pour participer à l’attractivité de la Ville
- l’aménagement du parvis du Grand Marché
- la poursuite de la stratégie d’apaisement de la circulation en centre ville
 
"Pour réaliser tous ces projets, nous pouvons compter sur le dynamisme de nos agents municipaux, sur nos partenaires qui interviennent dans la multitude de dispositifs dont fait partie la Ville du Port (TCO, Région Réunion, Département, l’Etat et ses services déconcentrés), et je les remercie".


A la fin de son discours, Olivier Hoarau aussi évoqué l'immigration, sujet hautement sensible au Port qui accueille les bateaux venant de Sri Lanka. 
"On a vu à quel point les dernières arrivées de migrants ont créé des appréhensions chez beaucoup de personnes. Il ne faut pas chercher à créer à tout prix la polémique et à enflammer les esprits.
il est impératif d’être très pédagogue sur ce sujet:
- rappeler qu’il s’agit de moins de 400 personnes (sur 860 000 habitants), on est donc loin de «l’invasion migratoire» comme l’a rappelé récemment le Préfet
- rappeler nos obligations constitutionnelles en matière de droit d’asile
- surtout, dire dans quelles conditions nos frères Sri-Lankais quittent leur pays au risque de leur vie

C’est pourquoi on ne peut pas tolérer les propos racistes ou xénophobes. Je voudrais juste rappeler à celles et ceux qui propagent de tels discours qu’on ne quitte pas son pays et qu’on ne traverse pas 4 000 kms sur un bateau de fortune par plaisir mais parce qu’on s’y sent obligés"...



Photos mairie du Port


[  Lu 125 fois…  ]











__Publicité__