Menu
exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Sports
Mercredi 25 Mars 2020

Coronavirus - Course à pied: à 1 km de chez soi, pas plus… Témoignages.


La course à pied est le deuxième sport pratiqué sur le plan national, juste derrière la randonnée pédestre. Le confinement s'adresse à tous les sportifs, et ils s'adaptent, témoignages à lire.


A la Réunion on estime qu’il y a 20 000 personnes au moins qui s’adonnent à la course à pied de manière régulière, preuve du grand boum observé dans ce milieu depuis deux décennies au moins et où tout un monde se côtoie. Sauf qu’en cette période de confinement, «rien ne va plus». Habitués à évoluer en plein air, les coureurs à pied doivent s’adapter pour respecter les contraintes imposées par la propagation du coronavirus.
 
Au départ, il était question de 5 km de distance autorisés par rapport à son habitation. Au vu de l’évolution de la situation, on est arrivé à ce jour à 1 km autorisé, pour une durée ne dépassant pas 1 heure. Les autorités compétentes veillent au grain, tout comme les gendarmes et les policiers habilités à dresser procès-verbal sur le terrain en cas de non-respect des consignes.

Alors chacun s’adapte plus au moins à cette situation inédite. Dans leur majorité, les personnes qui ont accepté de témoigner font preuve de compréhension, en attendant que cela s’améliore… Certains de ces témoignages nous sont parvenus il y a 4 ou 5 jours de cela, il faudra par conséquent en tenir compte…

 

Eugénie Mareux
Eugénie Mareux

Eugénie Mareux (Possession)


Bien connue dans le milieu de la course à pied, Eugénie Mareux est aussi adepte du vélo et il lui arrive de s'essayer au triathlon ou au duathlon. Maman d'une petite fille, elle s'organise pour ses activités sportives, seule ou avec Hortense qui fait d'ailleurs partie du même club qu'elle.

«Hortense et moi continuons à nous entraîner! Sur 1 km maxi, dit le règlement. Nous ne nous touchons pas et nous ne prenons pas la voiture. Nous ne sommes pas loin l'une de l autre! Nous avons la chance de pouvoir exercer une activité physique donc nous le faisons en respectant les consignes (attestations en notre possession, distance d'écart, etc...). Etant des sportives en plein air, cela est très important pour nous de conserver une activité extérieure»

 

Joël Ethève
Joël Ethève

Joël Ethève


«Il y a bien une petite forêt à côté de chez moi, c’est tentant, parce que je vais assez souvent dans les sentiers. Mais il faut bien respecter les consignes, pas question de grandes sorties. Je fais beaucoup de renforcement musculaire et j’effectue des séances sur un escalier en extérieur, tout seul bien entendu. Les amis et l’ambiance du club me manquent. Il faut savoir prendre son mal en patience», témoigne ce restaurateur et traileur passionné de la région de Saint-Denis.

Jérôme Désiré
Jérôme Désiré

Jérôme Désiré


«Je vis ce confinement avec beaucoup de sérieux en restant à l'écoute de ce qui se dit aux infos. Lecture, musique, activités en famille, jardinage, sont mes passe-temps et très tôt le matin, je m'évade 1 heure durant du côté du Bassin Vital (à côté de chez moi). Je le fais quotidiennement en alternant l'allure et surtout me connecter avec dame Nature.

Il est crucial que nous ayons une vraie et profonde réflexion au niveau personnel mais aussi collectif de cette épreuve que nous traversons tous ensemble. L'humanité doit sortir grandie et apprendre des erreurs du passé, quel qu'elles soient! Les mots de Lao Tseu prennent tout leur sens dans le contexte actuel: MISÉRICORDE, FRUGALITÉ ET HUMILITE».

 

Jérémy Relique
Jérémy Relique

Jérémy Relique 


«Pour ma part le confinement, je le vis avec beaucoup de difficulté dans la mesure où je ne peux pas faire mes entraînements habituels. Mais j’essaye de faire beaucoup d’exercices à la maison comme le renforcement musculaire, avec un peu de footing de moins d’une heure, avec un peu de vélo d’appartement».
 

Jean-Pierre Mardémoutou
Jean-Pierre Mardémoutou

Jean-Pierre Mardémoutou


«Il faut s’informer en permanence en restant à écoute de la radio et de la télévision. J’ai arrêté tous mes entraînements, même si j’ai envie de transpirer un peu dans un footing. Je reste à la maison, en famille, cloîtrée parce qu’il le faut bien si on veut ralentir la progression de la maladie.

On joue aux cartes, et surtout je suis un grand amateur de dominos. Avec les moyens du bord, je fais un peu d’exercice: des abdos, des renforcements musculaires, des étirements. Avec mon téléphone je garde des contacts avec les amis. Biensûr que j’ai grossi, 5 kilos de plus en une semaine, «y faut que mi fait gaffe quand même»…

 

Agathe PoigneGhisse
Agathe PoigneGhisse

Agathe PoigneGhisse :
Zagathe la Zabeille qui ne vole plus qu'en pensées...


«Les premiers jours du confinement ont été les pires... L'esprit et les jambes qui tiraillent et qui résistent coûte que coûte à l'appel des sentiers, dur-dur. Mais je m'étais imposée de respecter les mesures de confinement, pour moi et pour les autres.

Au fil des jours je me suis organisée et me suis planifiée, un jour sur deux,
des séances de renforcement musculaire (pas besoin de matériel particulier, un tapis de sol, une bonne musique et hop! on y va!!!) ainsi que du Hometrainer (qui couine et qui grince mais bon, c'est mieux que rien). On se fait petit à petit à ce nouveau rythme et à ces nouvelles règles. On rêve à l'après-Covid 19, on regarde d'anciennes photos et on part en imagination sur les sentiers. Et ça ira…».
 

Hélène Taochy
Hélène Taochy

Hélène Taochy


«Je fais surtout de l'entretien. Je ne sors qu'une heure pour courir à côté de chez moi, le matin vers 7h30. Comme le stade est fermé, j'utilise les petits plateaux sportifs du coin (tu sais, là où les gamins jouent au foot d'habitude). Je fais des diagonales en fractionné. Ou bien je fais des accélérations d'un côté et récup de l'autre côté. Je fais aussi des séries en côte.

Ou sinon il y a le petit parcours de 600 mètres du Parc des Manguiers. Mais maintenant je préfère ne plus y aller car je trouve qu'il y a trop de gens. J'évite le plus possible de croiser des gens. Ensuite chez moi, je fais un peu de renforcement musculaire et d'étirements. De toute fa
çon, c'est ce que je fais quand je n'ai pas de compétition en vue»...
 

Gino Lee-Song-Yin
Gino Lee-Song-Yin

Gino Lee-Song-Yin


«Je respecte ce qui est demandé par les autorités: je reste chez moi. A mon programme: des abdos, du gainage et des séries de pompes sous la varangue. Je dispose d’une grande cour gazonnée et je peux effectuer des séances de PPG avec des aller-retour. 

Pour les sorties en footing, c’est moins d’une heure, à moins d’un kilomètre de chez moi, une fois par jour et surtout avec l’attestation remplie et signée, dans le strict respect de la loi».


En tout cas, le responsable de la Team Cilaos garde le moral et a déjà une idée de ce qu’il disputera comme compétitions quand  les choses redeviendront normales.
 

Kevin Lallemand
Kevin Lallemand

Kevin Lallemand


«Je suis garagiste et j’entretiens des camions qui effectuent des livraisons urgentes pendant ce confinement. Dans la cour de la société où je travaille, j’ai la possibilité de faire quelques footing, tout seul, car la cour est clôturée. Je m’adapte à la situation, mes séances ne sont pas celles que je fais d’habitude. Et je rajoute des renforcements à la maison.

Je devais disputer les championnats des 10 km et du semi-marathon. Par la suite, quand la situation redeviendra un peu plus normale, il y aura à mon avis trop de courses en même temps, ce qui serait dommage pour la qualité des compétitions. Le Royal Raid à Maurice tombe à l’eau, je verrai pour le mois de septembre».



 

Kilian Jornet
Kilian Jornet

Kilian Jornet propose ses films «Summits of My Lyfe»


Le très populaire athlète catalan est un champion au grand cœur, car il propose gratuitement et en ces temps de confinement, de visionner via internet ses vidéos «Summits of My Life», tournés sur les plus hauts sommets du monde.

«Je ne pense pas qu'aucun d'entre nous soit un passionné d'intérieur, mais les circonstances actuelles obligeront beaucoup d'entre nous à passer plus de temps à la maison. Si vous recherchez une motivation à la maison/sur tapis roulant ou pour recharger votre énergie pour plus tard, vous pouvez regarder gratuitement ici les films Summits of My Life », tel est le message qu'il a posté sur la toile.

Plus de 3 millions de vues autant de messages de remerciements lui sont revenus en écho. Voilà le lien pour y aller si le cœur vous en dit:  
https://kilianjornet.cat/en/blog/summitsathome

 

































[  Lu 917 fois…  ]