Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Sports
Jeudi 17 Septembre 2020

Diagonale des Fous: «La maintenir aurait été une idée folle...»!


Le Préfet de La Réunion a annoncé officiellement l'annulation du Grand Raid 2020 en fin de semaine dernière. Une décision "sage", "raisonnable", "tardive" pour certains, qui a été beaucoup commentée. Nous avons recueilli quelques témoignages de participants...


L'image de liesse populaire sur le front de mer de Saint-Pierre... ce sera pour 2021 espérons-le!
L'image de liesse populaire sur le front de mer de Saint-Pierre... ce sera pour 2021 espérons-le!
Le Grand Raid 2020 n'aura pas lieu, ce n'est plus un secret. Le Préfet Jacques Billant a pris sa décision, suite aux différentes concertations qu'il a eues avec Robert Chicaud, président de l'association Grand Raid, les maires des communes traversées par la course, tous étant contre l'événement, l'ARS, etc..

Mais que de tensions, d'attente et d'impatience durant plusieurs semaines, autant au sein de l'équipe d'organisation que parmi les 6 391 traileurs, et chez les acteurs du tourisme de l'île. Si le calme est à peu prêt revenu, Exclusif revient sur les témoignages de plusieurs coureurs en pleine tempête, il y a une quinzaine de jours de cela.

Roland Chane

Agnès Chavent, gendarme à La Réunion
Agnès Chavent, gendarme à La Réunion
Agnès Chavent, gendarme à La Réunion
"Penser aux plus fragiles"


«Bien sûr, comme beaucoup de coureurs  je suis déçue, la préparation demande un investissement conséquent, mais je comprends ce choix "raisonnable" dans le contexte sanitaire actuel dégradé. Nous sportifs, nous ne sommes pas les plus menacés, mais il ne faut pas être égoïste et penser aux plus fragiles.
Je pense que s'il y avait eu un cluster sur l’événement, je m'en serais voulue d'y avoir participé. Et puis la montagne reste "ouverte", on n'est pas confiné (pourvu que çà dure!!!), c'est l'essentiel, donc on peut pratiquer en autonomie en toute liberté»


Vous rentrez en métropole l'année prochaine avant la prochaine édition, vous avez l'intention de revenir pour participer?

«Je rentre en métropole en août 2021 et j'ai bien l'intention de revenir pour l'année prochaine! C'est une bonne chose que l'organisation nous offre la possibilité de reporter notre inscription, même si malheureusement les places seront plus chères pour les nouveaux inscrits.
A mon unité, à Bras Panon, j'étais la seule, mais il y en avait plusieurs de la compagnie de Saint-Benoît inscrits sur la Diagonale, notamment l'adjudante Virginie Arnaud (une grande habituée), la cheffe Aurélie Gonduin, le motard Stéphane Bazil (qui est pas mauvais!), et j'en oublie certainement d'autres».

 
Vous vous êtes blessée lors de votre traversée de La Réunion, êtes-vous aujourd'hui guérie?

«J'ai mis près d'un mois et demi a m'en remettre sans rien pouvoir faire, mais aujourd'hui je suis sur pied et sans séquelles. Avec le recul je me  dit que c'était vraiment limite je me suis fait tellement mal mentalement et physiquement, je ne sais toujours pas bien ce que j'ai voulu me prouver...»

En métropole vous aurez des courses prévues... La Réunion va vous manquer?
«A ce jour, rien du tout, je ne sais pas du tout dans quel coin je vais être mutée. Par contre, j'ai le projet de faire l'UTMB dès que je le peux, mais là aussi es places sont chères et, hors métropole, le Marathon des Sables dans le désert du Sahara.
Oui, La Réunion va me manquer très certainement, mais j'ai noué des liens ici et je compte bien y revenir régulièrement. Les paysages sont époustouflants et les Réunionnais sont en grande majorité bien sympathiques...
Croisons les doigts pour que l'année prochaine, cette pandémie soit derrière nous, et que l'édition 2021 du Grand Raid soit encore plus belle!»

Willy Bigot (Saint-Joseph)
Willy Bigot (Saint-Joseph)
Willy Bigot
"La gestion des spectateurs aurait été problématique"


«Mon sentiment est mitigé. D'un côté je comprends que la situation sanitaire actuelle est délicate. La problématique de l'organisateur était surtout la gestion des spectateurs. Le Grand Raid attire des foules et les gestes barrières auraient été difficiles à faire respecter.

D'un autre côté, sportivement, pour tous ceux qui ont préparé la course malgré le confinement et les annulations des courses de préparation c'est désolant. J'étais moi-même engagé pour le relais Zembrocal, et ça fait quand même un pincement au coeur de ne pas être sur la ligne de départ.

Pour les remboursements, les deux propositions faites par l'organisateur sont très bien.
Il reste tout de même la question des packages (vol + hébergement)... Il faudra une table ronde avec les agences de voyages et les prestataires de l'hébergement afin de trouver la meilleure solution possible
».

 

Christophe Camachetty (CAPOSS)
Christophe Camachetty (CAPOSS)
Christopher Camachetty
"L'organisateur aurait dû anticiper cette annulation...""


«Le Grand Raid est une grande fête populaire, l’événement tant attendu pour les traileurs mais pas seulement, la famille, les amis, les collègues s’associent tous à cette fête qui attirent des milliers de coureurs et spectateurs. Mais au vu de la situation sanitaire, il aurait été compliqué de maintenir cette course ...

Depuis le mois d’août, le préfet a annoncé des mesures pour lutter contre la propagation du virus... il aurait été incohérent de maintenir des événements avec autant de public alors même qu’on interdit les rassemblements familiaux, etc...

Pour calmer les esprits des Réunionnais, je pense que c’était la bonne décision. La grosse déception vient surtout du fait que l’organisateur n’a pas anticipé.... il aurait fallu  prendre une décision deux mois avant pour que les extérieurs puissent s’organiser différemment... comme d’autres organisateurs l’ont fait comme lUTMB, le Grand raid des Pyrénées, etc... 

De notre côté, avec la Prudence Créole, nous allons certainement nous retrouver pour faire une action citoyenne plutôt que de courir…»

Bertrand Vienne (Team Go Sport)
Bertrand Vienne (Team Go Sport)
Bertrand Vienne
"La santé et la vie avant tout..."


«Je suis tout à fait en accord avec l’annulation du Grand Raid avec les risques actuels. On a tous des proches plus ou moins fragiles, autant rester sage et remettre cela à plus tard, la santé et la vie passent avant tout.

Si on aime faire du sport, rien ne nous empêche de le faire librement en petit comité. Je trouve cela très bien que les inscrits des 4 courses voient leurs inscriptions reportées à l’année prochaine».

Johnny Olivar: champion de La Réunion de Trail long
Johnny Olivar: champion de La Réunion de Trail long
Johnny Olivar
"On ne va pas arrêter de courir..."


«Dans le contexte actuel, il n'y avait pas d'autres solutions, maintenir la Diagonale aurait été une idée folle. Les autorités se sont un peu affolées à un moment donné et n'arrivaient pas à prendre une décision sur le maintien ou non de l'épreuve, c'est dommage d'avoir tardé...

Avec l'annulation, dommage pour ceux qui s'étaient préparés pour cette course. J'avais fait 96ème en 2016, et cette fois-ci j'avais envisagé le relais Zembrocal avec la Team Go Sport, et l'année prochaine était prévue la Diagonale... On ne va pas arrêter de courir, une sortie de deux jours est prévue avec des dalons».

Cette année, on ne revivra pas ces instants d'émotion sur la ligne d'arrivée à la Redoute...
Cette année, on ne revivra pas ces instants d'émotion sur la ligne d'arrivée à la Redoute...

Le grand rassemblement à Saint-Pierre était un grand moment de concentration , d'attente, d'appréhension... Il faudra attendre la prochaine édition pour revoir une telle image...
Le grand rassemblement à Saint-Pierre était un grand moment de concentration , d'attente, d'appréhension... Il faudra attendre la prochaine édition pour revoir une telle image...



Diagonale des Fous: «La maintenir aurait été une idée folle...»!

































[  Lu 202 fois…  ]