Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Portrait
Vendredi 10 Juillet 2020

Gilberte Accot, la dame de Cilaos, s’en est allée…


Cilaos, «Tsilaosa» en malgache signifie «le pays que l’on ne quitte jamais». Epouse de l'ancien maire Irénée Accot, Gilberte Accot, décédée récemment, n’a plus jamais quitté ce cirque lorsqu’elle y est arrivée en 1951.
Sully Damour qui a longtemps participé à la mise en place des premières courses de montagne à La Réunion et à Cilaos en particulier, a rendu un bel hommage à cette Dame au grand coeur.


Gilberte Accot est restée fidèle à Cilaos jusqu’à son dernier souffle...
Gilberte Accot est restée fidèle à Cilaos jusqu’à son dernier souffle...

Hommage à Mme Gilberte Accot (par Sully Damour)


Une actrice de l’histoire de Cilaos disparaît...

Nul n’est irremplaçable. Mais en disparaissant au terme d’une vie bien remplie, placée sous le signe de l’engagement et du dévouement et de la passion, certaines personnes laissent un vide que le temps efface difficilement. Gilberte Accot n’était pas que l’épouse du premier maire de la commune. Enseignante pendant 32 ans à Cilaos, elle a formé deux générations de Cilaossiens. Elle était aussi une femme aux engagements multiples, notamment dans la vie associative. Réunis désormais pour l’éternité, Irénée et Gilberte Accot font partie de l’histoire du cirque.

«Tsilaosa», le pays que l’on ne quitte pas. Comme son mari, originaire de Saint-Denis, Gilberte Picot, épouse Accot, n’était pas de Cilaos. Elle a vu le jour à Saint-André le 10 février 1932. Comme son mari, elle est venue à Cilaos et n’a plus quitté le cirque qu’elle a découvert un beau jour de 1951…

«J’avais fait le tour de l’île, mais je connaissais pas Cilaos» confiait Gilberte Accot au Quotidien de la Réunion, dans un entretien en octobre 1995, dans lequel elle évoquait sa découverte de Cilaos où, jeune enseignante, elle avait été affectée au cours complémentaire, l’ancêtre du collège: «J’avais pris le train jusqu’à Saint-Louis, puis le car courant d’air. Il fallait presque trois heures pour monter jusqu’au village. La pluie s’était mise à tomber au niveau de Palmiste Rouge et les bâches avaient été rabattues, si bien que ce n’est que le lendemain de mon arrivée que j’ai découvert le spectacle féérique du cirque»...

 

Sully Damour avait collaboré avec la Maison de la Montagne dans le lancement du Cross du Piton des Neiges aux côtés de Axel Hoareau, Roger Fagonde, Jean-Jacques Mollaret...
Sully Damour avait collaboré avec la Maison de la Montagne dans le lancement du Cross du Piton des Neiges aux côtés de Axel Hoareau, Roger Fagonde, Jean-Jacques Mollaret...

Enseignante à vie dans le cirque


C’était en 1951. C’était au temps où le village n’était traversé que par quelques rues, où «l’extricité» arrêtait d’éclairer les ampoules sur les coups de 22h. C’était au temps où, pour se rendre dans les écarts de Cilaos, il fallait emprunter de longs et tortueux sentiers caillouteux, poussiéreux ou boueux, selon le temps…

C’est dans ce Cilaos, avec son extraordinaire beauté naturelle, mais aussi la grande misère et le dénuement de la population que la jeune Gilberte Picot fait ses premiers pas d’enseignante avec les conseils avisés d’Alsace Corré, directeur de l’école des garçons, dont le collège a par la suite hérité du nom…

Enseignante pendant 32 ans, Gilberte Accot n’a connu qu’une seule et unique affectation durant toute sa carrière: Cilaos. Parmi ses élèves, elle eut un certain Simon Lebreton qui devint maire de Cilaos en 1989, et qui lui succéda au Conseil Général en 1992…

En débarquant à Cilaos à 19 ans, en 1951, Gilberte Picot, future Mme Accot, effectuait ses premiers pas dans l’enseignement. Mais elle avait la pédagogie chevillée au corps. «Je n’avais jamais enseigné, mais j’ai bénéficié des conseils de M. Alsace Corré, directeur de l’école des garçons (…) . Alsace Corré était un instituteur de la vieille époque. Il arrivait tous les matins à 7h, une heure avant ses collègues, et commençait la journée par une petite dictée (…). C’est grâce à des hommes comme lui que des gens, à cette époque, même parmi les plus défavorisés, ont pu recevoir une bonne formation (…)» confiait Mme Accot au Quotidien en octobre 1995.

A Chamonix en 1991, elle recevait un Trophée souvenir de la ville d’accueil sur le podium du Cross du Mont-Blanc
A Chamonix en 1991, elle recevait un Trophée souvenir de la ville d’accueil sur le podium du Cross du Mont-Blanc

Cross du Piton des Neiges et Cross du Mont-Blanc


Elle avait choisi son métier, Cilaos l’avait adoptée. «Je faisais mon métier avec passion et je ne vois vraiment pas quelle autre profession j’aurai pu exercer… »

Conseillère municipale sur la liste conduite par son mari en 1983, Gilberte Accot n’avait pas, de son propre aveu «la fibre politique». Mais à la mort de son époux, en 1987, elle lui succède au Conseil général.

Durant son mandat, elle s’investit auprès de Jean-Jacques Mollaret pour la création de la Maison de la Montagne (devenue depuis Maison du Tourisme). Fortement attachée au terroir et aux traditions du cirque, elle a également apporté sa contribution à la création de la Maison de la Broderie.

En 1992, à la fin de son mandat de conseillère générale, elle abandonne la vie politique et s’investit entièrement dans la vie associative cilaossienne. Que ce soit au Pays d’Accueil, à l’Association Familiale, à l’Association des Brodeuses ou à l’Office du tourisme ou encore au sein de l’Association des Amis du Livre, de la Lecture et des Arts, elle se donnait corps et âme et ne ménageait pas son temps.

Femme d’engagements, Gilberte Accot cultivait également l’art d’être mère et grand-mère. Elle aimait aussi les voyages, une façon pour elle de se frotter à d’autres cultures, d’autres modes de vie. Du Liban aux pays de l’Europe du Nord, de l’Inde à la Grèce, elle aimait la découverte de nouveaux horizons et racontait volontiers avoir été enchantée d’un voyage dans le Périgord, effectué en 1994 avec l’Association Familiale de Cilaos…

Tsilaosa, «le pays que l’on ne quitte pas»... Gilberte Accot était venue à Cilaos pour enseigner. Elle s’y est mariée et n’a plus quitté le cirque jusqu’à son dernier souffle…

Gilberte Accot, une femme aux engagements multiples dont le nom, comme celui de son mari Irénée, restera dans l’histoire de Cilaos.

Plusieurs Réunionnais ont participé au Cross du Mont-Blanc
Plusieurs Réunionnais ont participé au Cross du Mont-Blanc

Roger Fagonde, technicien de la Maison de la Montage, connaissait bien Gilberte Accot
Roger Fagonde, technicien de la Maison de la Montage, connaissait bien Gilberte Accot

La Cilaosienne Lucette Thia-Song-Fat, vainqueur du Cross du Piton des Neiges, félicitée par Gilberte Accot. Lucette Thia-Song-Fat témoigne: «Mme Accot, tout le monde l'aimait à Cilaos. Elle rendait service sans compter, notamment en direction des plus vulnérables. Je l'ai accompagnée dans les actions sociales qui lui tenaient particulièrement à cœur. Lorsque les Associations Familiales qu'elle dirigeait organisaient par exemple des voyages à Maurice, elle me confiait la tache de mener les opérations, elle me faisait confiance»...
La Cilaosienne Lucette Thia-Song-Fat, vainqueur du Cross du Piton des Neiges, félicitée par Gilberte Accot. Lucette Thia-Song-Fat témoigne: «Mme Accot, tout le monde l'aimait à Cilaos. Elle rendait service sans compter, notamment en direction des plus vulnérables. Je l'ai accompagnée dans les actions sociales qui lui tenaient particulièrement à cœur. Lorsque les Associations Familiales qu'elle dirigeait organisaient par exemple des voyages à Maurice, elle me confiait la tache de mener les opérations, elle me faisait confiance»...


Gilberte Accot et le champion Gilles Trousselier, sur la plus haute marche du podium du Marathon des Cirques
Gilberte Accot et le champion Gilles Trousselier, sur la plus haute marche du podium du Marathon des Cirques

La délégation réunionnaise au Cross du Mont-Blanc, conduite par l’ancien maire Simon Lebreton
La délégation réunionnaise au Cross du Mont-Blanc, conduite par l’ancien maire Simon Lebreton


Gilberte Accot et Marlène Chane See Chu, vainqueur du Marathon des Cirques
Gilberte Accot et Marlène Chane See Chu, vainqueur du Marathon des Cirques



































[  Lu 195 fois…  ]