Menu
exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Sports
Lundi 5 Août 2019

JIOI - Athlétisme - 24 juillet: Mithra et Métro, «M et M comme on les aime»!


Mirella Mithra et Emma Métro ont redoré le blason de La Réunion lors de cette journée du 24 juillet en remportant respectivement le 800m et le 5000m. La formule «M et M comme on les aime» pourrait traduire cette double victoire qui a fait se lever les supporters réunionnais aux anges. Il était temps...


Emma Métro et Mirella Mithra ont chanté la Marseillaise dans le stade de Bambou. Un sacré  doublé en bleu-blanc-rouge!
Emma Métro et Mirella Mithra ont chanté la Marseillaise dans le stade de Bambou. Un sacré doublé en bleu-blanc-rouge!
Encore minime et tout l'avenir devant elle. Une «pépite» est née a-t-on écrit dans la presse. Elle n'a pas encore 16 ans au moment de se lancer dans ce 800 mètres que beaucoup de personnes pariaient déjà sur les Malgaches, voire les Mauriciennes.

Le premier 400 mètres allait leur donner raison, avec Mirella en retrait, suivie comme son ombre par sa coéquipière Rachel Wolf. A 200 mètres de l'arrivée, les longues foulées de la Réunionnaise allaient se mettre en action: 20cm, puis 30, puis 40 cm, un sprint époustouflant et à la surprise générale, d'un souffle, Mirella Mithra est la première de ces dames (2'22 '' 24), devant la Malgache Anna Rasoanierana (2'22'' 38) et l'inattendue Rachel Wolf (2'22'' 62) qui, dans un ultime coup de rein, s'est accrochée au bon wagon.

Or et bronze pour La Réunion. Dans les tribunes les supporters des nôtres exultent, Jean-Marc Hardy l'entraîneur en première ligne. Il avait demandé à Mirella de le faire pleurer, il a été servi.

Lorenza et Mathieu: «Allez La Réunion»!
Lorenza et Mathieu: «Allez La Réunion»!
«Allez Emma Zazou»

L'autre éclair tricolore porte la signature d'une Emma Métro en pleine forme. Toute la saison elle s'était déjà bien illustrée, notamment lors du championnat de La Réunion du 10 km route. Emma Métro n'est pas une débutante, elle avait déjà disputé deux Jeux des Iles, sur le 800m à Madagascar et aux Seychelles.

Cette fois, elle est «montée» sur un 5000 mètres, plus expérimentée et plus aguerrie. Elle a attendu de voir comment allaient se comporter les Malgaches sur les premiers kilomètres. D'ailleurs on a bien vu que la cadence était vraiment moyenne et qu'Emma Métro pouvait aller plus vite. «Lorsqu'on a compris la tactique de nos adversaires qui, visiblement, étaient à  notre portée, Fleur et moi on s'est dit qu'il fallait y aller» racontait la future vainqueur de ce 5000 mètres qu'elle bouclait en 17' 57'' 14, juste devant sa coéquipière Fleur Santos Da Silva qui a couru en 18' 05' 67''.

Madeleine Razafindrafra offrait le bronze à Madagascar avec un chrono de 18' 23'' 63. Sous la banderole «Allez Emma Zazou», parmi la diaspora réunionnaise, il y avait son mari Jean-Michel , son fils Zachary et sa maman Gisèle qui ont assisté à cette superbe «remontada».

Ce 24 juillet a également vu le décathlonien Arnaud Deuweilher s'échiner à boucler ses multiples épreuves avec force et courage. Et aussi Julie Rivière et Camille Hoareau sur le 3000 steeple dominé par les Malgaches, la première nommée s'offrant le bronze après course de 11' 17'' 95, laissant la médaille de chocolat à sa camarade de club Camille Hoareau.

La jeune Emma Mussard est 3ème du 110 haies, tandis que Jade Paroix complétait sa collection de médailles grâce à un lancer de 36,46 m au disque, à la 3ème place.

Ce 24 juillet, a également permis à Ali Soultoini d'obtenir la première médaille d'or de Mayotte en athlétisme. Jusqu'ici toujours barré par les lanceurs réunionnais, Ali Soultoini n'a cette fois-ci pas trouvé d'adversaire à sa mesure, son javelot balancé à 69'55m était inabordable. Il termine devant le Mauricien Bruno Collet l'autre Mahorais Combo Zoubert, 55,81m.
 
Roland Chane

La rivière du 3000 steeple... Bertrand Eclapier a mouillé son maillot
La rivière du 3000 steeple... Bertrand Eclapier a mouillé son maillot

Quand Rivière (Julie) se jette aussi à l'eau
Quand Rivière (Julie) se jette aussi à l'eau

Rachel Wolf sur les pas de Mirella Mithridate
Rachel Wolf sur les pas de Mirella Mithridate

Thomas Clyde: «Bardotier nous a agréablement surpris»
Thomas Clyde: «Bardotier nous a agréablement surpris»
Un pilier de l'organisation au stade de Bambou.

L'athlétisme, il en connaît un bon bout, lui qui a pratiqué le 1500m et le 5000m dans ses plus jeunes années, du temps des Mounoussamy, Mike Félicité et autres Benjamin Arthe, avant d'endosser le maillot de cadre technique et surtout de présider la Fédération Mauricienne d'Athlétisme en 2012 et 2013. Et ce dans la succession de son ami Vivian Gungaram, ce dernier ayant entretemps repris le flambeau de cette discipline.

«Vivian m'a demandé de l'aider dans l'organisation technique de ces Jeux des Iles. J'ai accepté
avec beaucoup de plaisir... La préparation a été longue, mais le résultat est là. Et notre récompense aujourd'hui, c'est de voir tous ces athlètes du pays qui se dépassent sans compter. Un moment fort que j'ai vécu? Bardotier par exemple sur le 100m, qui est une belle surprise. Il n'était pas à priori le favori, cependant il s'est bien préparé. Notre victoire en athlétisme compense bien nos défaites en natation»
nous livre un Thomas Clyde toujours souriant et prêt à rendre service.

Le champion de trail Vishal Itto et les siens dans la tribune du stade Bambou
Le champion de trail Vishal Itto et les siens dans la tribune du stade Bambou

Emma Mussard, 18 ans à peine et une médaille de bronze sur les haies. L'avenir lui appartient
Emma Mussard, 18 ans à peine et une médaille de bronze sur les haies. L'avenir lui appartient

Un joli saut de Emma Mussard sur les obstacles, avec grâce et talent
Un joli saut de Emma Mussard sur les obstacles, avec grâce et talent

Emma Métro se pince les lèvres comme pour goûter ces instants de bonheur intense
Emma Métro se pince les lèvres comme pour goûter ces instants de bonheur intense

Impériale Mirella Mithridate qui s'est parrée d'or. Sa coéquipière Rachel Wolf a marché sur ses traces en obtenant une belle médaille de bronze
Impériale Mirella Mithridate qui s'est parrée d'or. Sa coéquipière Rachel Wolf a marché sur ses traces en obtenant une belle médaille de bronze

Vincent Hoareau et Yvain Heidinger ont bataillé ferme sur le 800 m
Vincent Hoareau et Yvain Heidinger ont bataillé ferme sur le 800 m


Emma Métro et Mirella Mithridate ou quand deux médaillées d'or se congratulent. Pour la petite histoire, on précisera qu'elle étaient l'une à côté de l'autre dans l'avion les emmenant vers Maurice. Portées par les ailes de la Victoire...
Emma Métro et Mirella Mithridate ou quand deux médaillées d'or se congratulent. Pour la petite histoire, on précisera qu'elle étaient l'une à côté de l'autre dans l'avion les emmenant vers Maurice. Portées par les ailes de la Victoire...

Le regard de conquérante de l'ostéopathe de Saint-Joseph. Ou quand le TGV passe la surmultiplié
Le regard de conquérante de l'ostéopathe de Saint-Joseph. Ou quand le TGV passe la surmultiplié

Les derniers mètres de Mirella et la victoire au bout de la piste
Les derniers mètres de Mirella et la victoire au bout de la piste

La médaille d'or en javelot du Mahorais Ali Soultoini
La médaille d'or en javelot du Mahorais Ali Soultoini

Jean-Claude Prianon, ici avec Véronique Lagourgue et Georges-Marie Nacoulivala
Jean-Claude Prianon, ici avec Véronique Lagourgue et Georges-Marie Nacoulivala

Thomas Clyde, responsable technique, avec le Ministre des sports de Maurice, Stéphan Toussaint (à droite) et un officiel de l'organisation
Thomas Clyde, responsable technique, avec le Ministre des sports de Maurice, Stéphan Toussaint (à droite) et un officiel de l'organisation
« Oui, Maurice a dominé logiquement les épreuves d'athlétisme. Il nous manque nos champions: Yan Randriasalo, Esther Turpin, Frabrisio Saïdi et Ruben Gado... Avec les championnats du Monde à Doha en septembre, ils ont fait leur choix. On a fait le compte, cela fait environ une dizaine de médailles d'or qui nous passent sous le nez. Ensuite rien de comparable entre la préparation des Mauriciens et celle de l'équipe de la Réunion. Ils ont disposé de beaucoup de moyens, avec des stages intensifs », analysait le président de la Ligue Réunionnaise d'Athlétisme parmi le groupe d'athlètes et de cadres dans les gradins.

 



Toutes les images dans cet album
























[  Lu 543 fois…  ]