Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Infos
Vendredi 18 Juin 2021

Mobilité: la FNTV milite pour une meilleure mobilité contre le coma circulatoire



"Alon voté pou nout mobilité", tel est le slogan lancé par la Fédération Nationale des Transports de Voyageurs Réunion, présidée par Bruno Fontaine, et regroupant un bon nombre de transporteurs. A la veille de l'élection régionale, au moment de la conférence de presse, 9 candidat.e.s sur 11 avaient signé la Charte "pour assurer une meilleure mobilité aux Réunionnais".



Quelques transporteurs adhérents de la FNTV Réunion
Quelques transporteurs adhérents de la FNTV Réunion
Les bouchons, le coma circulatoire, les Réunionnais connaissent. La FNTV a donc décidé d'interpeller les candidat.e.s de l'élection régionale sur la problématique des transports.

En signant cette Charte qui comprend 10 engagements (voir ci-dessous), les candidat.e.s reconnaissent:
"• que la population de La Réunion est plongée dans un coma circulatoire ;
• que cette situation porte atteinte au bien-être des Réunionnais, que ce soit pour aller travailler, obtenir un emploi, étudier, se former, pratiquer leurs loisirs, avoir du lien social et vivre dans un environnement plus sain ;
• que cette saturation du réseau routier constitue un désordre public qui porte, par voie de conséquence, atteinte à l’un des droits fondamentaux de tous les citoyens: la liberté de circuler;
• que mettre fin au coma circulatoire constitue une urgence absolue qui impose de faire de la mobilité des Réunionnais la priorité de la nouvelle mandature régionale 2021-2026"


Une "reconnaissance" qui ne mange pas de pain tant il est évident que la circulation routière est un vrai problème dans cette île. Chaque candidat.e dispose d'un projet "mobilité" dans son programme, reste à savoir ce qui est réalisable ou pas et à quel coût.


"A travers ce mouvement citoyen et apolitique, le syndicat souhaite attirer l’attention des candidats aux Régionales sur l’urgence de trouver des solutions de mobilité innovantes, efficaces et durables" explique Bruno Fontaine.

"La campagne a débuté le 31 mai et se déroule principalement sur les réseaux sociaux, une page Facebook éponyme ayant été créée. Celle-ci comporte une série de vidéos et de publications informatives et éducatives sur le sujet, avec l’intervention d’experts indépendants".

Bruno Fontaine, président de la FNTV Réunion
Bruno Fontaine, président de la FNTV Réunion
Selon l'Enquête Déplacements Grand Territoire datant de 2016, 66% des Réunionnais se déplacent en voiture, 25% à pied, 7% en transports en commun, 1% en deux-roues motorisés, 1% à vélo. Des chiffres qu'il faudra sans doute actualiser mais qui prouvent bien que la voiture est reine dans cette île où les transports en commun manquent. 180 000 personnes prennent actuellement e bus chaque jour à La Réunion, l'objectif affiché est de prendre 600 000 passagers en bus!


"La logique du tout-voiture ne peut pas tenir" dit Bruno Fontaine, qui espère un changement de mentalité face aux bouchons quotidiens. "Les Réunionnais sont de plus en plus dégoûtés de la voiture vu le nombre d'heures perdues dans les embouteillages".


La FNTV plaide évidemment pour sa paroisse, "l
’urgence aujourd’hui est de revoir le fonctionnement des transports en commun pour améliorer leur attractivité, avec plus d'offre, plus de confort et surtout plus de fréquences" dit Bruno Fontaine.
 

Le syndicat ne rejette pas pour autant les autres modes de déplacement doux: "Il faut une création de voies dédiées pour les transports collectifs, notamment les bus, les taxis et véhicules de secours, ainsi que des voies cyclables pour promouvoir la mobilité douce (vélo, trottinette, la marche, etc.) en toute sécurité; renforcer l’offre de transport et les passages de bus; étendre l’amplitude horaire de 5 à 22 heures tous les jours; encourager le co-voiturage mais aussi les véhicules à faible émission de carbone, et mettre en place un réseau de bus à haut niveau de service (BHNS) qui viendra avec plus d’espace, de confort, de souplesse et de rapidité, répondre aux besoins et attentes des Réunionnais dans l’immédiat".


Quid d'un réseau ferré? "Nous ne sommes contre aucun projet de mobilité. Tous se valent, la route comme le rail, mais il faut venir avec des solutions maintenant au vu de l’urgence de la situation. Les solutions que préconise le syndicat ne sont pas en opposition aux projets ferroviaires mais en complémentarité. Cependant, ces projets sont très onéreux et très longs à mettre en place. Et au vu de l’urgence de la situation, aujourd’hui, il nous faut être pragmatiques et faire des choix judicieux dans l’intérêt de toute la population réunionnaise".


Les candidat.e.s ont signé la Charte, reste à savoir ce qui se passera concrètement après l'élection et combien de temps il faudra pour tout mettre en place et que les mentalités évoluent. Ce n'est pas demain ma veille à notre humble avis.


Aziz Patel
Photos Marcelino Aumord

 

Cédric Tazeroute
Cédric Tazeroute
Les transporteurs témoignent

Cédric Tazeroute, directeur du groupe BCI
"On constate un dégradation de la situation qui va conduire fatalement à une paralysie totale de la circulation dans l'île. Je garde espoir dans un changement de mentalité des Réunionnais, les transports en commun sont plus économiques. 
L'offre de transport n'est aujourd'hui pas suffisant. Il faut aussi parallèlement développer la filière hydrogène décarboné à base de solaire".

Ivan Souprayen
"Il s'agit de prolonger les voies de bus partout dans l'île afin d'éviter que les bus restent coincés. La mobilité est un sujet important, les Réunionnais doivent en prendre conscience".


Bruno Fontaine
"Ensemble, les secteurs public et privé ainsi que la population, nous pouvons mettre fin au coma circulatoire en adoptant de bonnes habitudes et des réflexes écoresponsables. En aménageant le territoire urbain de manière à encourager l’utilisation des transports en commun, la mobilité partagée et douce ou encore le covoiturage, nous allons désengorger nos routes de manière significative.
La population n’en peut plus des aléas de la circulation à La Réunion. Il est temps d’y mettre fin: les dimanches 20 et 27 juin, nous pouvons faire entendre notre voix, alon voté pou nout mobilité".


Ivan Souprayen
Ivan Souprayen


Conférence de presse dans un bus
Conférence de presse dans un bus
La Charte avec les 10 engagements 

1    Doubler l’offre de transport collectif interurbain «Car Jaune».

2    Développer des voies réservées au transport collectif, bus, taxis et véhicules de secours sur les entrées de villes et les voies encombrées de l’île. Garantir un fonctionnement du réseau entre 5h et 22h tous les jours.

3    Prolonger les voies cyclables autour de l’île pour sécuriser les déplacements à vélo et accompagner les projets des communes pour un parfait maillage des voies cyclables avec les réseaux urbains et interurbains.

4   Initier des expérimentations en partenariat avec les opérateurs économiques de l’île et les collectivités pour des véhicules propres «zéro carbone», à l’exemple de la filière hydrogène.

5    Développer des services de transport en commun plus incitatifs et plus adaptés, à l’attention des salariés et des actuels utilisateurs de la voiture, via le droit à l’expérimentation.

6    Lancer un débat public sur un projet de réseau rail régional et un projet de bus à haut niveau de service autour de l’île sur la base d’une analyse coût-avantage, vu l’urgence de la situation.

7    Développer et inciter la population à la pratique du covoiturage et tout autre mode de déplacement alternatif, tels que le vélo, le vélo à assistance électrique...

8   Mettre en place, d’ici la fin de l’année 2021, un comité de suivi de ces engagements composé du président de Région, des professionnels du transport de voyageurs, des usagers des cinq communautés d’agglomération, du président du Département et du représentant de l’État. Sa mission : veiller à la transparence de la mise en œuvre opérationnelle des présents engagements dont l’objectif est d’améliorer quantitativement et qualitativement l’offre de transport sur l’ensemble du territoire de La Réunion.

9    Soutenir activement les autorités organisatrices de mobilité urbaine pour améliorer l’offre de transport sur leur territoire, en cohérence avec le réseau interurbain.

10 Tenir informés les Réunionnais de la mise en œuvre de ces engagements au mois de juin de chaque année.
 

9 candidat.e.s aux régionales avaient signé la Charte au moment de la conférence de presse
9 candidat.e.s aux régionales avaient signé la Charte au moment de la conférence de presse











































 



[  Lu 170 fois…  ]