Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Autos
Lundi 29 Juin 2020

Salons auto: Mondial de Paris 2020 et Salon International de Genève 2021 annulés !


La pandémie du coronavirus continue à faire des dégâts dans le secteur automobile. Tous les constructeurs connaissent des difficultés, et les salons s'annulent les uns après les autres. Le Mondial de l'Auto d'octobre a été annulé, et ce lundi 29 juin, on a appris que c'est le Salon International de Genève, déjà annulé en mars 2020 et prévu en mars 2021, qui est à son tour annulé...


Salon de Genève annulé en mars 2020 et en mars 2021, Mondial de Paris 2020 annulé
Salon de Genève annulé en mars 2020 et en mars 2021, Mondial de Paris 2020 annulé
Dès le mois de mars, l'épidémie Covid-19 avait eu raison du plus vieux salon automobile du monde, le Mondial de Paris, lequel, tous les deux ans, accueille plus d'1 million de visiteurs. AMC Promotion, l'organisateur du Mondial  de l'auto parisien, a annoncé sa "mise en sommeil", avec licenciement de son personnel. 

Rebaptisé Paris Motion Festival en 2018, le Mondial devait se tenir les 29 et 30 septembre 2020 pour les professionnels, avec une ouverture publique du 1er au 11 octobre. En plus du traditionnel salon Porte de Versailles, il y a deux ans, les organisateurs avaient mis en place plusieurs événements liés aux modes de déplacement en région parisienne, ce qui devait se reproduire cette année.   
 

Prochain Mondial de l'Auto peut-être en 2022
Prochain Mondial de l'Auto peut-être en 2022
Cette année, bien avant l'arrivée de la Covid-19, le Mondial 2020 était déjà mal enclenché, plusieurs gros constructeurs (Volkswagen, Ford, BMW, Volvo, Audi, Seat) ayant annoncé ne pas participer. Le salon parisien coûte très cher (3 millions d'euros pour 2 000 m2, 5 millions pour 4 000 m2, stand construit), ce qui fait désormais hésiter nombre d'exposants. 

Le prochain Mondial de Paris, si tout va mieux, est prévu pour 2022. Le salon auto de Pékin, initialement prévu en mars, a été évidemment reporté, les Chinois l'ayant maintenant programmé fin septembre/début octobre à la place de Paris. Mais là encore, rien n'est définitif, surtout que l'épidémie est reparti de plus belle dans la capitale chinoise... 
 

Deux éditions annulées et de grosses difficultés financières pour les organisateurs...
Deux éditions annulées et de grosses difficultés financières pour les organisateurs...
En mars 2020, lSalon International de l’Automobile de Genève avait été annulé en raison de la pandémie, les pertes étaient alors estimées à 11 millions de francs suisses, et ce lundi 29 juin, le Comité et le Conseil de la Fondation de cet événement ont annoncé l'annulation du salon prévu en mars 2021. 

"Suite à un sondage, la majorité des exposants a indiqué qu'elle ne participerait probablement pas à une édition 2021 et qu’elle favorisait une prochaine édition en 2022" ont expliqué les organisateurs. "Le secteur automobile étant actuellement confronté à une crise majeure, les exposants ont besoin de temps avant de pouvoir investir dans un salon. En outre, il n'est pas certain que la situation sanitaire permette l’organisation d’un événement regroupant plus de 600 000 visiteurs et 10 000 journalistes au printemps prochain".

Pourtant début juin, le Grand Conseil de Genève avait approuvé un prêt de 16,8 millions de francs suisses pour la Fondation qui a finalement renoncé à ce prêt: "En effet, elle devrait dès juin 2021 rembourser 1 million de francs suisses sans avoir bénéficié d’une entrée d’argent au préalable, l’édition 2021 ne pouvant avoir lieu. Ce prêt étant également soumis à la condition qu'un événement soit organisé en 2021, la Fondation se voit malheureusement dans l’obligation de refuser cette proposition".

La Fondation a décidé de vendre l'événement à Palexpo SA, "l’objectif étant de trouver une solution permettant l’organisation régulière d’un salon automobile international à Genève"... Les retombées économiques du Geneva International Motor Show (GIMS) -c'est son nom-  pour le canton de Genève sont estimées à quelque 200 millions de francs suisses par an. Tout va désormais dépendre du redémarrage ou pas du secteur automobile cette année et l'année prochaineAffaire à suivre.  

Aziz Patel
[  Lu 78 fois…  ]