Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Infos
Jeudi 30 Juillet 2020

Sécurité routière: le Préfet de La Réunion hausse le ton, sanctions alourdies


17 personnes décédées à La Réunion au cours du premier semestre 2020, et les accidents mortels continuent à alimenter les faits divers. Jacques Billant, Préfet de La Réunion, a annoncé de nouvelles sanctions applicables à partir de ce samedi 1er août.


Une augmentation inquiétante d'accidents mortels depuis le déconfinement...
Une augmentation inquiétante d'accidents mortels depuis le déconfinement...
"Stop aux décès sur la route !", c'est le cri d'alarme lancé par la Préfecture de La Réunion qui a décidé de durcir le barème départemental du permis de conduire dans l'île.

3 498 personnes sont décédées sur les routes de France en 2019 selon l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR). A La Réunion, on déplore 39 personnes décédées en 2019 et 17 personnes au premier semestre 2020. Et les accidents mortels ont continué en juillet...

Le cadre réglementaire

Lorsqu’une infraction routière est commise, le Préfet peut décider d’une mesure administrative de suspension provisoire du permis de conduire à l’encontre du contrevenant, dans l’attente de la décision judiciaire.

"Dans le cadre des actions de mobilisation contre l’insécurité routière et en application du décret n°2020-605 en vigueur depuis le 22 mai 2020, un nouveau barème départemental des suspensions administratives du permis de conduire sera adopté à compter du 1er août par Jacques Billant, Préfet de La Réunion, en étroite concertation avec les procureurs de La Réunion et les forces de l’ordre", communique la Préfecture.
 

Voulez-vous mourir dans une carcasse de voiture?...
Voulez-vous mourir dans une carcasse de voiture?...
Ce qui change au 1er août
Les évolutions sont les suivantes :
  • suspension du permis de conduire d’une durée maximale de deux mois pour les conducteurs tenant un téléphone en main en commettant en même temps une autre infraction au code de la route ;
 
  • allongement de la durée maximale d’application de la mesure d’EAD (Éthylotest-anti-démarrage) de six à huit mois. L'éthylotest installé dans la voiture permet de mesurer le taux d'alcool dans l'air expiré, et si le taux est supérieur à la limite autorisée, le véhicule ne démarre pas. 
 

Au 1er semestre 2020, les comportements à risque de la part des usagers de la route ont augmenté (alcoolémie, consommation de stupéfiants, vitesse, usage du téléphone au volant). Beaucoup d’accidents et de drames pourraient être évités par l’adoption d’une conduite plus respectueuse, dit la Préfecture. 

"La modification du barème de suspension de permis de conduire vise à responsabiliser les usagers de la route sur les risques encourus et à les inciter à adopter un comportement conforme aux règles du Code de la route. Il faut que les règles soient respectées pour permettre à chacun de rouler en toute sécurité". 

On ne dira certainement pas le contraire, la sécurité routière est une priorité.

 

Aziz Patel
[  Lu 87 fois…  ]