Menu
exclusif exclusif
exclusif
Magazine People - Evénements - Miss - Cocktails - Spectacles - Auto - Sports
Infos
Lundi 10 Mai 2021

Filière audiovisuelle: 18 court métrages réunionnais à la télévision à la même heure!



Grande première ce mardi 11 mai 2021 à 19h50 sur nos chaînes de télévision péï: un même programme sera diffusé en même temps sur Antenne Réunion, Réunion La 1ère et Canal+ Réunion. Il s’agit d’un projet collectif qui a permis de produire 18 courts métrages 100% réunionnais.



La photo de famille pour immortaliser ce projet "La Réunion: ce qui nous rassemble" (sans masques juste quelques secondes pour la photo)
La photo de famille pour immortaliser ce projet "La Réunion: ce qui nous rassemble" (sans masques juste quelques secondes pour la photo)
C’est au Moca (Montgaillard) que la Région Réunion avait réuni les principaux acteurs de la filière audiovisuelle et cinéma qui ont travaillé sur ce projet de film chorus intitulé «La Réunion: ce qui nous rassemble» qui a permis de financer 18 courts métrages pour un montant total de 360 000 €, avec une aide individuelle plafonnée à 20 000 €.
 

A travers cette
œuvre collective faite de fictions, de documentaires de création et d'animation, la filière réunionnaise dans son ensemble entend offrir aux Réunionnais et aux autres «un moment de réflexion et d'évasion». Il en résulte un film choral d’une durée de 2h 07 précisément, «qui témoigne de la pluralité, de la vitalité et de la résilience du cinéma réunionnais».
 

Une avant-première était prévue dans les deux multiplexes de l’île, mais la situation sanitaire ne l’a pas permise. Le rendez-vous est pris pour ce mardi 11 mai en prime-time, à 19h50 sur Antenne Réunion et sur Réunion La 1ère, et à partir de 20h sur Canal+ Réunion.

Didier Robert, président de la Région Réunion
Didier Robert, président de la Région Réunion


«Je suis un président heureux » a dit Didier Robert, «au départ, nous avions l’ambition de faire de La Réunion «une terre d’images et de tournages», afin de développer cette filière tant sur le plan artistique, que sur le plan de la création, sans oublier la partie économique, je constate que la filière est très dynamique.

Il s’agit là d’un vrai travail collectif, La Réunion dispose de décors exceptionnels et regorge de beaucoup de talents, il faut juste leur donner les moyens de s’exprimer, c’est ce que fait la Région qui est à l’écoute des différents intervenants du secteur»...

Vincent Payet, vice-président de la Région
Vincent Payet, vice-président de la Région


Vincent Payet, vice-président de la Région, délégué au développement numérique, a rappelé que ce projet a été initié il y a un an, à la sortie du confinement, un 11 mai 2020, d’où le choix de la date de la diffusion. «L’épidémie a grandement impacté la filière qui mobilise 750 emplois et dans laquelle 15 millions d’euros sont injectés chaque année. 50 projets de tournages étaient alors dans les tuyaux, 50% ont été reportés, 50% annulés, une vraie catastrophe.
 
La Région a renforcé son fonds de soutien et mis en place un dispositif d’accompagnement pour le secteur. Et en coordination avec la Direction des Affaires Culturelles et la Commission du Film de La Réunion, nous avons lancé un appel à projets «La Réunion: ce qui nous rassemble». Une trentaine de projets ont été présentés, 18 projets de qualité ont été retenus, que les téléspectateurs découvriront ce mardi 11 mai». 

Eric Fruteau, président de l'Agence Film Réunion
Eric Fruteau, président de l'Agence Film Réunion

Pour Eric Fruteau, président de l’Agence Film Réunion, «nous passons à la deuxième phase de «La Réunion terre de tournages». Il s’agit cette fois de l’épanouissement d’un cinéma réunionnais. Nous avons multiplié les ateliers d’acteurs et les masterclass pour former un maximum de personnes.

Ce projet montre l’émergence d’un cinéma réunionnais, avec des producteurs, des réalisateurs, des techniciens, des acteurs, tous Réunionnais. Nous devons avoir notre cinéma endémique à l’instar de la Nouvelle Zélande, de l’Afrique du Sud ou de la Suède
» dit-il.

Edy Payet, délégué général Agence Film Réunion
Edy Payet, délégué général Agence Film Réunion

Edy Payet, qui dirige l’Agence du Film Réunion depuis ses débuts, abonde dans le même sens: «Il y a 10 ans, on a eu un rêve: faire de La Réunion une terre de tournages et inciter les producteurs et réalisateurs français et étrangers à venir tourner chez nous. Nous avons organisé plusieurs Eductours avec eux, et plusieurs films ont été tournés chez nous.

Au Festival de Cannes au début, on arrivait avec de belles images paradisiaques de notre île et un jus de fruit pour les visiteurs qui venaient sur notre stand.
Aujourd’hui, on a un nouveau rêve, celui d’accompagner tous les intervenants réunionnais du secteur afin qu’ils créent, produisent, réalisent, jouent, et nous irons à Cannes désormais avec un jus de fruit mais aussi et surtout ce résultat d’un beau travail collectif qui a été fait en peu de temps». 



Edy Payet en a profité pour citer quelques films et séries réalisés ou qui arrivent:
- l’année dernière en pleine pandémie, tournage du «Petit Piaf» et de la série «OPJ»
- en juin: tournage d’un film d’animation
- à partir du 13 juin: tournage d’un long métrage intitulé «Hawaï», pendant un mois et demi, avec Manu Payet dans le rôle principal
- en juillet, tournage d’«OPJ» à nouveau pendant 4 mois, série qui fait travailler 200 Réunionnais
- en octobre: Eductour avec des invités extérieurs 

 

Estelle Jomaron, productrice et coordinatrice de ce projet
Estelle Jomaron, productrice et coordinatrice de ce projet

Estelle Jomaron, qui a coordonné «La Réunion: ce qui nous rassemble» rappelle que la filière audiovisuelle et cinématographique s’est arrêtée partout dans le monde en 2020, sauf à La Réunion.

 «La Région a répondu présente, nous avons eu un vrai budget, il y a eu un véritable engouement autour de ce projet, et au final les trois chaînes locales jouent le jeu pour une diffusion en simultané. Les Réunionnais vont découvrir ce mardi soir 18 courts métrages de qualité (animation, comédie, drame,…) traitant de différents thèmes. L'émotion sera au rendez-vous...»      

Samantha Nahama, directrice générale de Canal+ Réunion
Samantha Nahama, directrice générale de Canal+ Réunion

Samantha Nahama, directrice générale de Canal+ Réunion, reconnaît que «La Réunion possède un vivier incroyable de talents qu’il faut faire émerger. Canal+ Réunion a financé une cinquantaine d’œuvres locales depuis 5 ans. Nous accompagnons les auteurs en les diffusant, et nous espérons pouvoir les diffuser aussi au niveau national» dit-elle.

Jean-Pierre Pothier, directeur Innovation Numérique à la Région, et Dkpit
Jean-Pierre Pothier, directeur Innovation Numérique à la Région, et Dkpit

Quelques réalisateur.trice.s et producteur.trice.s étaient présents au Moca, entre autres Lauren Ransan, Dkpit, Grégory, Dorine Chouffot, Laurent Médéa, tous sont unanimes pour saluer «le travail effectué, la volonté politique, la mise en avant enfin des enfants du pays, l’accompagnement de la Région, la pérennisation de l’emploi dans le secteur, l’émergence d’une création réunionnaise…».


Nassima Omarjee, secrétaire générale d'Antenne Réunion, et Jérémy Edouard, directeur des programmes Réunion La 1ère, représentaient leurs chaînes respectives pour la présentation de cette belle initiative locale. 

Rendez-vous donc ce mardi 11 mai au soir, en prime-time à la télévision pour découvrir ces 18 courts métrages écrits, produits, réalisés, et joués par des Réunionnais. 

Aziz Patel

Jean-Pierre Pothier, et Laurent Ransan, réalisatrice
Jean-Pierre Pothier, et Laurent Ransan, réalisatrice




L'affiche avec les noms de toutes les sociétés de production en bas
L'affiche avec les noms de toutes les sociétés de production en bas





























Pierre. S
[  Lu 154 fois…  ]